Takao Takano à Lyon

Nous avions beaucoup apprécié la cuisine de Takao Takano quand il officiait avec le chef étoilé lyonnais Nicolas Le Bec au restaurant Le Bec & Taka. Le Bec à depuis filé à l’anglaise et l’espace de la rue grolée a été racheté par Georges Blanc pour implanter sa brasserie dédiée aux viandes, Le Centre. Takao a voyagé quelque temps suite à cette mésaventure et pour notre plus grand bonheur, le voilà revenu à Lyon où il s’est installé seul dans la sixième arrondissement. Seul chef, mais avec femme et enfant que l’on entrevoyait gambader dans les cuisines le jour de notre déjeuner, bienheureux ce petit bout de chou initié aux saveurs délicates dès sa plus tendre enfance ! Cela fait tout juste un an que Takao s’est remis aux fourneaux et son restaurant ne désemplit pas, il faut impérativement réserver, et ce d’autant que la dernière promotion du guide rouge lui a décerné une étoile certes rapide mais combien méritée.
L’espace est sobre, dans une épure toute japonaise, et invite à se concentrer sur la dégustation dans un calme appréciable.

20140616-130503-47103941.jpg

20140616-130504-47104859.jpg
Le menu du midi comprend plusieurs formules : la plus légère est cette composition entrée plat dessert à un prix ultra doux compte tenu des propositions (à peine 30€).

20140616-131124-47484320.jpg
Le service est discret et élégant, de l’accueil pour la réservation au conseil en salle.

20140616-131239-47559436.jpg
Cette entrée en matière est travaillée comme un plat en soi, poisson fumé (orphie), flan aromatique et différentes variétés de champignons (shitake et mousserons), blettes et bouillon crustacé : une réussite qui pourrait figurer à la carte des entrées et que nous sommes ravis d’avoir pu déguster. Les associations de saveurs ne sont jamais brutales chez Takao, on est plutôt dans de délicates déclinaisons parfumées.

20140616-131939-47979418.jpg
Le foie gras grillé à l’artichaut est un classique de la cuisine lyonnaise associé au tour de main de la mère Brazier. C’est un beau clin d’œil que lui fait Takao en le renouvelant d’une touche de miel et de plantes aromatiques, c’est divin.

20140616-132326-48206941.jpg
Quant au poisson, c’est une des cuissons nacrées les plus parfaites que j’aie jamais dégustées. La qualité du lieu est excellente et son accompagnement encore une fois des plus délicats. Le bouillon est discrètement parfumé et les variations d’asperges printanières de toute fraîcheur.

20140616-132808-48488850.jpg
Le dessert est printanier avec différentes variétés de fraises très savoureuses et une crème fermière veloutée, relevée par l’acidulé d’un sorbet yuzu et associée au croquant d’un crumble aux fruits secs.

20140616-170829-61709374.jpg

Les madeleines terminent ce délicieux et délicat déjeuner par une touche régressive nous rappelant les goûters d’enfance et l’on repart léger comme un nuage, les papilles enthousiastes, et l’envie de découvrir les prochaines saisons de Takao.

20140616-135031-49831319.jpg

Takao Takano, informations sur le site web

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s