Atsushi Tanaka donne ses initiales de noblesse à la cuisine : AT restaurant à Paris

C’est après une vingtaine d’années d’expériences auprès des grands chefs au Japon et en Europe, pour se former à divers styles de cuisine (du bistrot aux techniques moléculaires), et se nourrir de patrimoines gastronomiques variés que Atsushi Tanaka a enfin ouvert son restaurant parisien. Il se dit particulièrement influencé par Pierre Gagnaire et cela se ressent en effet à la vue de ses assiettes qui sont aussi créatives sur un plan gustatif qu’esthétique.
Nous avons été conquis par son talent et par la subtilité des saveurs qu’il décline lors d’un déjeuner où avons été choyés par un service en salle des plus bienveillants et soucieux de transmettre la passion du chef, qui officiait derrière un comptoir ouvert. Il est toujours réjouissant de pouvoir échanger et converser sur le ressenti des plats qui se sont succédés, tous aussi réussis et maîtrisés les uns que les autres.

IMG_7586.JPG

IMG_7585.JPG
Des chips de charbon à grignoter pour patienter.

IMG_7591.JPG

IMG_7587.JPG
Une mise en bouche de toute beauté autour du poireau / beurre / noisette, clin d’œil du chef à la tradition bistrotière qui fait partie de sa formation, avec une touche de pinceau d’art contemporain !

IMG_7588.JPG
Ensuite, le veau betterave jaune romarin, viande crue alliant mâche et fondant, saveurs parfumées et rustiques à la fois, un de nos coups de cœur !

IMG_7589.JPG
L’omble chevalier, concombre, eau de tomate transparente mais tellement concentrée en saveur est d’une fraîcheur inouïe.

IMG_7590.JPG
Le bar, aubergines et moules est un intermède plus classique dans cette succession.

IMG_7592.JPG
Le pigeon en camouflage est tout simplement incroyable! Ces textures veloutées en camaïeu délivrent des saveurs qui ne se mélangent pas mais se succèdent agréablement en bouche, céleri persil courgette, un véritable florilège !

IMG_7593.JPG
Le premier dessert marie la framboise et la betterave légèrement relevées par le poivre timut.

IMG_7594.JPG
Un autre dessert proposé en plus décliné le caramel et la bière en différentes textures.

IMG_7595.JPG
Décidément une génération de chefs japonais très talentueux se sont appropriés la gastronomie française pour le plus grand bonheur de nos papilles… et de nos yeux, car les assiettes sont composées comme des œuvres picturales. La subtilité aromatique et le raffinement chromatique, bravo chef!
Atsushi Tanaka restaurant AT Paris 5
Toutes les infos sur le site web

Publicités

Un commentaire

  1. […] Le plat principal est une ombrine de Méditerranée (proche du loup) aux poireaux brûlés, jus d’arrêtes livêche et wakame, coques et myrtilles (oui, et ces myrtilles apportaient une fantaisie acidulée !). J’ai adoré cette composition et cette cuisine m’a fait penser à celle de Atsushi Tanaka (AT restaurant à Paris – relire notre revue ici). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s