Teatime à l’hôtel Meurice

Petite parenthèse de pure gourmandise qui réchauffe l’hiver de petits plaisirs : le teatime, dans les règles anglaises de l’art, à l’hôtel Meurice, sous le plafond magnifique du salon Dali, et en excellente compagnie, avec deux adeptes de la philosophie du « enjoy » – le terme et l’expression sont intraduisibles en français, est-ce là un symptôme de notre irréductible tendance à la sinistrose? Anne qui nous régale de ses recettes parfumées sur son blog de « foodie froggy », et Julie, chroniqueuse toujours à la pointe du buzz pour Do it in Paris et Le fooding, who else pour partager ce moment?
Premier coup de cœur pour la vaisselle qui je trouve incarne parfaitement l’esprit du teatime, raffinement, légèreté, un brin de frivolité aussi en ce monde.
Après le choix de thés nous commençons par les fingers salés. Je dois dire qu’en général, je trouve ces mini sandwiches très peu dignes d’intérêt gustatif mais ceux-ci sont travaillés avec différents types de petits pains associés aux préparations, foie gras / brioche, saumon / céréales, et encore d’autres : si on reste dans les classiques du genre, les condiments twistent agréablement les produits.
Nous poursuivons avec des scones tout chauds, croustimoelleux et tartinés comme il se doit de confitures et clotted cream. Mais ce qui a émoustillé nos papilles, ce sont les divines pâtisseries créatives de Cédric Grolet, chef pâtissier passionné du Meurice, aux fourneaux de la maison après un parcours exigeant sous la houlette de Christophe Adam et Benoit Couvrand, chez Fauchon, à Pékin. Chaque bouchée nous ravit et l’on a l’impression de redécouvrir les classiques dans une version haute couture gustative. J’ai adoré la poire au visuel particulièrement esthétique, très savoureuses, textures croquantes et veloutées. L’éclair au chocolat est divin, la tarte au citron a été plébiscitée comme une des meilleures de nos expériences réunies en la matière. Il y a aussi un cookie au chocolat et fruits secs d’une qualité stupéfiante. Les madeleines et quelques autres mignardises nous régaleront plus tard en ouvrant nos doggy bags!
Nous nous promettons de revenir goûter le Paris Brest de Cédric Grolet dont le tout-Paris parle! Décliné chaque mois dans des saveurs différentes, coco, pistache, nous ne manquerons pas l’occasion de le croquer.

update : voilà qui est chose faite en novembre 2015, extra ce Paris Brest vanille avec une crème aérienne et parfumée, rien à voir avec les Paris Brest à l’ancienne lourds de crème au beurre pralinée. Celui-ci est d’une incroyable subtilité.


Tea Time au salon Le Dali, hôtel Meurice, 228 rue St Honoré, Paris 1 site web

 

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/a19/68294253/files/2014/12/img_8182-0.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/a19/68294253/files/2014/12/img_8181.jpg

Publicités

9 commentaires

    • Alors oui, les pâtisseries de Cédric Grolet et l’accueil sont délicieux. Si tu prends un teatime à plusieurs, je te suggèrerais volontiers que l’un prenne le teatime complet qui est très généreux et qu’on peut partager (les cookies et mini pâtisseries sont extra) et les autres des pâtisseries à la carte de plus grande taille pour en apprécier beaucoup plus les saveurs et les textures. Comme cela ça permet de goûter à tout. C’est ce qu’on se disait la dernière fois avec les amies de goûters ! Enjoy ! Bon week end à Paris, tu me raconteras ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s