Auberge Nicolas Flamel, Paris

L’histoire se passe dans la plus vieille auberge parisienne, classée monument historique, dans une ruelle étroite du marais, la rue Montmorency. Une maison que fit construire en 1407 l’alchimiste fantasque Nicolas Flamel, et dans laquelle étaient accueillis pauvres et sans logis en échanges de quelques prières. Il doit rester dans ces murs quelque chose d’une tradition de l’accueil car aujourd’hui c’est chez le chef Alan Geaam que l’on se sent un peu comme dans une bonne maison. Cuisinier formé à l’école Ferrandi et auprès de maîtres, ou encore par les voyages, Alan Geaam est un créateur de restaurants : outre L’Auberge Nicolas Flamel, il est aussi à la tête de L’Autobus Impérial et de AG restaurant, qui propose depuis peu une bistronomie à prix doux, dont nous avions apprécié les propositions créatives (relire ici). A l’auberge Flamel comme chez AG, nous avons été très sensibles à la qualité d’un accueil chaleureux et bienveillant. Le genre d’accueil qui donne envie de revenir régulièrement à cette table, pour y trouver un peu de réconfort en terrain connu. En matière de gastronomie, on aime les découvertes, admirer une nouvelle déco, rencontrer de jeunes talents, déguster la partition d’une nouvelle génération d’auteurs culinaires, mais quelquefois on a besoin de se laisser envelopper, se faire chouchouter et se régaler. C’est le cas dans les restaurants d’Alan Geaam. Le duo gastronome Jack & Walter m’avait donné envie d’entrer à L’auberge Nicolas Flamel, et ce déjeuner d’hiver me fit oublier le froid et la grisaille ambiante. Après quelques grignotages pour patienter, des StJacques de saison, charnues et nacrées, écume parfumée à la truffe, purée de topinambours : un ravissement. Suivra un turbot en croûte d’herbes, légumes oubliés en damier et salade de couteaux (ce n’est pas si souvent que l’on a l’occasion de manger des couteaux, et j’adore ça!). Un dessert ultra régressif, poire belle Hélène en coque de chocolat qui fond doucement, et on aurait envie de rester là au coin du feu tout l’après midi.
Auberge Nicolas Flamel, 51 rue Montmorency Paris 3 site web

IMG_0092

IMG_0093

IMG_0094

IMG_0095

IMG_0097

IMG_0091

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s