L’Oasis, Mandelieu, la gastronomie des frères Raimbault

Il fait chaud, très chaud sur la côte d’azur cet été, on cherche des coins de fraîcheur autour de Cannes. Après un dîner dans le jardin des Bacchanales chez Christophe Dufau sur les hauteurs de Vence, voici un autre petit secret : L’Oasis, à Mandelieu. La maison des frères Raimbault abrite un jardin luxuriant et ombragé qui est un véritable havre de paix. On trouvera là le raffinement d’un Relais & Châteaux, la tradition et qualité d’une Grande Table du Monde doublement étoilée. La gastronomie portée par le chef Stéphane Raimbault s’inscrit dans la tradition de la riviera, produits locaux, spécialités emblématiques du bord de mer, mais avec de subtiles touches exotiques inspirées par les voyages du cuisinier. On s’installe sous les platanes centenaires et la lecture de la carte nous fait déjà rêver. 
D’abord est servi le pain, plusieurs choix parmi les mini baguettes, campagne, olives, à la tomate, foccacia, et le dernier que je choisis car il m’évoque la socca : le pain à la farine de pois chiche. Pour l’accompagner : beurre truffé, pâte d’olive noire, pâte de tomate. Le pain est extra, encore chaud et croustillant, la mie a une texture très moelleuse et la farine de pois chiche donne beaucoup de douceur. On doit lutter pour ne pas faire des excès de tartinades.

Pour se mettre en appétit, une soupe de poisson en gelée et crème safranée très épicée qui chauffe les papilles. Tartiner du pain pour remettre les sensations gustatives en position d’accueil pour la suite. J’ai trouvé cette entrée en matière imposée un peu trop présente gustativement, certes excellente mais très aillée – comme il se doit – et j’aurais préféré que des saveurs aussi puissantes soient proposées à l’agrément du convive.

En entrée, une marjolaine de foie gras à la vanille de Taha’a et salade de papaye verte, cœurs de palmiers frais. Le foie gras excellent est entrecoupé de lamelles ultrafines d’amandes caramélisées, et les accompagnements exotiques apportent des contrastes intéressants. Pour suivre une sole des sables grillée aux girolles et basilic, jus pomme d’amour tranché meunière. Je me régale des girolles de saison, et le poisson est extra, cuisson d’une précision millimétrique. Encore un plat très parfumé, avec une petite touche sucrée.

Le dessert se présente en caravane et c’est vraiment une longue file de gourmandises qui est présentée, pâtisseries et glaces maison suivies de mignardises (un rêve de gourmand!). Tartes, clafoutis, entremets, verrine tous les classiques de la tradition pâtissière sont là et je ne résiste ni à la forêt noire légère et mousseuse, ni au baba rhum gingembre.

Le service est discret et attentif, et fait de ce repas un vrai moment de calme agréable au milieu de l’agitation festive de la riviera en été.

L’Oasis Mandelieu : Site web






Publicités

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s