L’Arsenic Lyon, un nouveau chef

Vous vous souvenez de l’Arsenic, ce bistrot pépinière de jeunes chefs initié par le chef étoilé Christian Tetedoie à Lyon ? J’ai adoré ce concept et l’idée de donner leur chance pour quelques mois aux jeunes talents formés dans les cuisines de Tetedoie, pour une cuisine d’auteur bistronomique à prix doux, créations « slash » autour de trois ingrédients. Le premier chef était l’australien Ryan Dolan, je vous en ai parlé ici..

Depuis deux autres chefs sont passés sur scène et voici en ce début d’automne 2015 un quatrième auteur : Alexis Lauriac, formé chez le boss mais aussi chez Anne-Sophie Pic et Laurent Petit du Clos des Sens à Annecy. Cela fait à peine trois semaines qu’Alexis Lauriac s’est installé dans les cuisines de l’Arsenic, et j’ai eu l’occasion de m’attabler de nouveau dans ce bistrot. Je dois bien avouer que j’ai été déçue, peut-être suis-je venue un peu trop tôt, encore en période de rodage? L’accueil est aimable mais moins enjoué et enthousiaste qu’avant. Une serpillère traine au sol devant le comptoir, on aperçoit un foutoir quand les portes des cuisines s’entrouvrent. Les assiettes? Toujours le même principe de jeu de textures et saveurs autour de quelques ingrédients associés. En entrée, carotte / passion / café : carotte crue et en purée, crémeux passion et espuma café. C’est joli et l’association fonctionne bien mais ce qui domine est la carotte crue un peu trop présente à la mâche. On aurait aimé une cuillère pour attraper la très fine couche de purée au fond du bol… Ensuite, c’est un cabillaud panais cardamome. Le poisson joliment nacré et en belle portion est cuit à l’unilatérale et sa chair est extra, mais le beurre noisette de la cuisson dilue le reste de l’assiette. La purée de panais est agréable, mais le panais en cube et la chips peu esthétiques et peu intéressants gustativement, c’est un peu trop redondant et lassant. Le dessert myrtille vanille vin blanc était à oublier très vite, un parfait glacé vanille sec et sans saveur, une gelée de myrtille caoutchouteuse et une émulsion vin blanc liquoreux….22€ E/P/D

L’Arsenic était une de mes adresses fétiches à Lyon pour un déjeuner ou un dîner toujours créatif, et à des prix aussi sympathiques que le service facétieux à l’américaine. Bien sûr je retenterai ma chance, ce n’était peut-être qu’un mauvais jour. 
L’arsenic, rue Pierre Corneille Lyon 3 Site web

   
   

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s