Flaveur, 1* à Nice

Quand @eatplaylove m’a fait partager son enthousiasme pour ce restaurant je l’ai immédiatement noté dans ma wishlist! Elle fait partie de ces amies dont les papilles frétillent pour des styles culinaires que j’apprécie. Flaveur, c’est la gastronomie créative des frères Tourteaux à Nice, 1*michelin et plein d’éloges. Pour les frères, formés chez Alain Llorca, Michel del Burgo ou Keizuke Matsushima (un chef qui nous a régalés à Nice – relire), Flaveur est un concept qui vise l’expérience sensorielle multidimensionnelle (les saveurs, la vue des dressages et l’art de la table soigné, les effluves des plats qui sont servis). La déco nordique est tout à fait à l’image de l’expérience gustative : jeux de textures avec toutes les ressources de saveurs que la nature peut offrir. Beaucoup de petites assiettes viennent offrir en plus des plats choisis un véritable voyage sensoriel. Pour commencer une mousse de ratte du Touquet et granité de sauce hollandaise (incroyables textures qui font exploser les saveurs), gravlax de saumon au soja et mousse de citron caviar, pélamide de Méditerranée sur une mousse de céleri et chips de riz.J’ai tartiné de manière indécente tellement c’était bon le pain maison tout chaud au jasmin et à la coriandre, d’une douceur… avec le beurre Bordier. Il y a aussi une surprenante chips de polenta aux algues nori, et un pain aux céréales divin.

Ensuite arrive un boudin noir au lard de colonnata et zestes de cumbawa, cresson et jus de veau, et toutes ces saveurs sont lisibles et se répondent à merveille. Un beignet de morue sur du fromage frais vient compléter cette farandole.

Le plat principal est une ombrine de Méditerranée (proche du loup) aux poireaux brûlés, jus d’arrêtes livêche et wakame, coques et myrtilles (oui, et ces myrtilles apportaient une fantaisie acidulée !). J’ai adoré cette composition et cette cuisine m’a fait penser à celle de Atsushi Tanaka (AT restaurant à Paris – relire notre revue ici).

Le dessert est très sophistiqué : j’adore ces constructions sucrées avec dulcey en crème et glace, poire en différentes textures (crue, glace, cristallisée), cardamome et macis.

Avec le café des mignardises qui sont un vrai travail d’orfèvre : l’eau de coco très ludique à siroter dans sa petite fiole, pâte de mangue, caramel, crème citron et émulsion, lait infusé, je suis en extase devant tant de créativité ! Le service est adorable de bienveillance, on repart avec l’envie de revenir voyager dans ces flaveurs.

Flaveur rue Gubernatis, Nice Site web

  
  
   
 
  
   
 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s