Coffeeshops à Lyon 

Le goûter de l’après midi, c’est sacré, et l’occasion de découvrir les créations des pâtissiers qui me régalent. Mais il y a aussi le goûter du matin (et oui!) pour les early bird dont je suis, à qui le work out ultra matinal donne faim d’un deuxième petit-déj. Le café croissant dans le café brasserie à la française, très peu pour moi, me retrouver serrée comme une sardine en boîte dans un espace ultra bruyant, sièges avachis et tables collantes, serveurs pour qui deux ou trois grognements tiennent lieu de parole, au secours. Heureusement, dans les grandes villes, pas un mois sans que n’ouvre un nouveau coffeeshop, à l’initiative de trentenaires tout juste rentrés de voyage à Brooklyn. Ces nouveaux lieux répondent tous aux mêmes codes : déco loft industriel, ampoules à filaments, sélection de cafés pointue et baristas formés aux différentes techniques, carrot cakes et cookies homemade ou fournis par une blogueuse culinaire du coin à grignoter. À Lyon, mon préféré est SlakeCoffeeHouse, qui est spacieux : on peut s’installer, lire la presse, travailler en wifi, différents espaces intimistes ou grandes tables collectives, des baristas accueillants comme à NYC avec enthousiasme contagieux, intarissables sur le sourcing du café, des cookies extra. Je vous en ai parlé là.


Même sourcing exigeant, même design chez Puzzle Café, mais dans un micro shop (qui me rappelle le Télescope à Paris), une petite touche latino. Le café est joliment servi, et le cake citron pavot de A Piece of Cake est moelleux, fondant, bien humide, bref, extra.


  

En 2016, encore du nouveau : ouverture des Cafetiers au cœur de la presqu’île. J’adore ! Encore de jeunes globe-trotter qui puisent l’inspiration dans le monde anglo-saxon et qui donnent une dimension exigeante  et conviviale à la fois au coffeetime à tout moment de la journée : un breakfast complet, un snacking healthy, une gourmandise. Scones extra, salade de fruits frais généreuse, un café de barista qui vient de Coutume et que je trouve parfait, doux, sans acidité. Le banana bread et les cakes avaient l’air moelleux à souhait. Ils viennent aussi de Piece of Cake, comme au Puzzle café. Les cafetiers, Rue ferrandiere Facebook et IG @lescafetiers 

   
 Le premier du genre à Lyon, c’est Mokxa, sur les pentes de la Croix-Rousse. Longtemps le seul coffeeshop de baristas de la ville, et situé dans le quartier des jeunes créateurs, ce micro café est victime de son succès : difficile de trouver une table, et l’espace mini est vite oppressant, donc à réserver plutôt aux beaux jours pour s’attabler en terrasse. On peut aussi prendre une cup to go. Le carrot cake semble tout droit venu de l’autre côté de l’Atlantique.



Même café que chez Mokxa et formation barista by La Boîte à Café des Mokxa boys, dans un lieu plus inhabituel, et je trouve l’idée réjouissante : siroter son petit noir dans une galerie d’art contemporain chez Slika. Deux ou trois tables dans un coin de l’espace dédié aux expositions de plasticiens. Un café au siphon, qui vous fera fuir définitivement tous les percolateurs, comme celui que j’avais goûté la première fois chez HiCollar à NYC. 


  
Et bien sûr le Kitchen Café, où je lunche toujours avec bonheur, et qui est aussi un spot à breakfast gourmand, un latté un financier vanille, what else?


To be continued… Au fil des nouvelles découvertes et ouvertures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s