La Maison du Chocolat : my Home Sweet Home

Pas un jour sans chocolat, je l’avoue, et je suis très exigeante. Tablettes, bonbons ganaches, bouchées, pâtisseries, chaud ou en glace, du moment qu’un cru de cacao travaillé par un chocolatier talentueux est à l’origine de toutes ces gourmandises. Inconditionnelle du noir, j’apprécie les ganaches corsées, je me laisse tenter par des parfums et associations de saveurs. Les pralinés me séduisent beaucoup moins. En tous cas, impossible de me passer de chocolat, autant dire que La Maison du Chocolat, c’est un peu my home sweet home! Un nom qui m’évoque une promesse de haute gourmandise… À chaque moment de l’année des créations qui ouvrent de nouveaux territoires gustatifs. Bientôt la St Valentin? Peu m’importe cette fête, mais quand Nicolas Cloiseau, le MOF chocolatier qui poursuit l’engagement de Robert Linxe, l’illustre fondateur de la maison, concocte des bonbons pour l’occasion, je veux bien célébrer cupidon. Des coffrets pop composés de ganaches noires aux fruits rouges (mes préférées, pas seulement la traditionnelle association framboise chocolat ici mais de la fraise plus douce et de la groseille plus acidulée, c’est très réussi), de ganaches noires au sel bleu de Perse et croustillant praliné au pavot bleu, de pralinés citron citronnelle, et de chocolats au lait fruit de la passion. Une inspiration chromatique qui rayonner sur nos papilles en ce mois de février! 

  

  

Si je restais toute une journée à la Maison (du Chocolat…), je commencerais par un petit-déjeuner gourmand avec une part de Pleyel, le cake au chocolat signature de Robert Linxe (ici servi avec une tranche de cake au citron à la terrasse de la boutique de Cannes). Dans la matinée, un mini chocolat chaud guayaquil (corsé mais adouci par une touche de vanille), toujours en terrasse à Cannes ou à emporter dans les boutiques parisiennes. Accompagné d’un macaron ganache chocolat. Mes préférés sont les purs chocolat, Quito et Venezuela. (J’en achète toujours au kiosque de l’aéroport CDG pour grignoter dans l’avion). Avec une tablette de chocolat ! Des bonbons ganaches pour accompagner le café, j’aime les pures origines mais aussi la ganache rhum raisin ou celle parfumée à l’orange. Pour le goûter j’hésite : éclair au chocolat divin, le crémeux chocolat à l’intérieur est d’une saveur puissante! Plus légère mais tout aussi corsée la mousse au chocolat recouverte d’un palet craquant. Quant à la tartelette ganache, elle figure au sommet de mon panthéon ! Les glaces sont extra, chocolat noir en crème glacée ou en sorbet, et je me régale souvent de l’association glacée chocolat fève tonka. Les verrines glacées sont très agréables aussi avec différentes textures et parfums de chocolat. Le soir, une bouchée à grignoter, Quito ganache corsée pour moi, ou bien un quartier d’écorce d’orange confite enrobée de chocolat….

      

        

   
  

 
Toute la journée, et en chaque saison! Je vous ai parlé de la bûche de Noël féerique, et les créations de Pâques du chef Nicolas Cloiseau vont fleurir ce printemps, comme les pâquerettes dans les champs! Nous allons croquer toute la famille Pâquerette! Une jolie idée, toute en légèreté champêtre, et nous en avons bien besoin. Je vous en reparle bientôt parce que des surprises sont annoncées pour cette chasse aux œufs en chocolat!

   
   
Et je garde une excellente nouvelle pour le début d’été prochain : Nicolas Cloiseau nous a concocté une nouvelle collection, Envol, une nouvelle expérience de dégustation que j’ai découverte en avant-première et qui m’a enchantée, littéralement conquise! Le chef à travaillé avec un chimiste pour trouver l’alchimie parfaite entre de saveurs puissantes et une texture aérienne. Ce sont de minis bonbons de chocolat, tout petits cubes, dont l’enrobage craquant cache une mousse qui fait exploser des parfums en effervescence. C’est une sensation incroyable et tout à fait inédite. Et que l’on appréciera particulièrement en été, ou l’on recherche plus de légèreté. Ganache « noir fugace » soyeuse, ganache noire et framboise « absolue framboise » qui fuse (on sent d’abord le chocolat, puis comme une bulle de framboise qui explose, et on finit par le chocolat qui reste en bouche), « souffle citron » sur une base chocolat noir, « éclat praliné » craquant et évanescent, ou « nuances lactées » vaporeuses avec une association de trois chocolats. Vivement l’été!

    
La Maison du Chocolat, site web / FB

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s