Clover, un an de porte-bonheur à la table de Elodie & Jean-François Piège 

Clover, la table « dans la cuisine » de Elodie & Jean-Francois Piège fête ses un an! Rappelez-vous, nous y avions déjeuné la semaine de l’ouverture et comme le trèfle à quatre feuilles, ce restaurant apporte beaucoup de bonheur ! Bonheur de partager un moment chaleureux : on s’installe un peu comme à une grande tablée dans la cuisine, comme à la maison, et les conversations s’animent avec les voisins de régalade. Pour cet anniversaire Elodie Piège avait organisé un déjeuner de filles et on a papoté de plein de choses qui donnent le sourire. Du bonheur pour les yeux parce que Clover a été conçu avec un souci du détail infini. Les carreaux au sol, les boiseries, le raku aux murs, les tables en bois brut, la vaisselle des céramistes Jars, les couverts du designer David Mellor que j’adore, et le frigo géant en transparence rempli de beaux légumes qui font du bien, choisis avec soin, et d’herbes aromatiques qui vont parfumer les assiettes. Quand celles-ci arrivent sur la table, on commence par admirer comme une œuvre d’art les camaïeux de céramique et les couleurs des dressages soignés. On commence toujours par une assiette à partager, avec du croustillant, du fumé et du salé pour faire frétiller les papilles : aujourd’hui c’était du chou de Bruxelles et émulsion hareng à picorer du bout des doigts et des chips de légumes. Ensuite un plat signature de la maison : St Jacques cuites sur un pavé parisien. Sous les pavés la plage. A déguster sans entraves. Il y a bientôt 50 ans, ils défilaient rue St Jacques en balançant des pavés pour ne pas devenir ce qu’ils sont devenus. Et là c’est une révolution de palais, cette St Jacques charnue nacrée et son toast grenobloise câpres et herbes aromatiques acidulées : en voilà du bonheur ! Et on se laisse envelopper par un velouté de topinambour torréfié qui développe toute la subtilité de ses arômes, chips de châtaignes qui croustillent et truffes noires qui nous enivrent. De la truffe noire toujours qui embaume un suprême de poularde de Bresse fondant, une belle tranche de foie gras et un consommé de légumes concentré de saveurs. Coup de cœur pour ce plat. On fini avec la volupté de ce vacherin mousseux de marrons et clémentines corses. La texture est aérienne mais quelle saveur ! Léger comme un nuage avec de fines meringues croquantes. Et avec le café il y a toujours ce cookie tout juste sorti du four, tout chaud, à partager, c’est presque l’heure du goûter, et on vient de trouver un trèfle à quatre feuilles, et ça porte bonheur ! Voilà le chef qui arrive, une traversée de la Seine depuis son Grand Restaurant qui brille de deux étoiles, pour retrouver une tablée de filles joyeuses, un énorme merci à Élodie qui cueille pour nous les offrir plein de trèfles à quatre feuilles! Clover St Germain des prés (site web) et bientôt Clover grill rue Bailleul, et peut-être peut-être une pâtisserie, allez savoir ! 

Et pour prolonger ce moment, la délicate fragrance Nasturtium & Clover 🍀 de Jo Malone.

Et un Clover qu’on aime bien à NYC aussi, décidément !

  
  
  
  
  
  
  
  

 

   

  

  

  

Publicités

6 commentaires

    • Ouiiiii, et moi qui avais déjà été conquise l’an dernier, j’ai trouvé que la cuisine s’était encore bonifiée depuis, miam miam. Et le raku japonais aux murs va vous rappeler votre magnifique voyage au pays du soleil levant. Et puis j’espère qu’on aura bientôt l’occasion de se retrouver à une bonne table 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s