Dominique Ansel à NYC : Kitchen ou Bakery ?

Pas de séjour à NYC sans résister à l’appel des gourmandises de Dominique Ansel, vous savez, le pâtissier frenchie star qui réussit la performance de créer des files d’attente devant sa boutique dès 6h du matin pour espérer acheter un cronut à l’ouverture à… 8h! Et ce depuis 3 ans! La cronut line, je vous ai raconté cette amazing expérience ici et depuis je n’ai pas eu le courage de récidiver. Non pas à cause des horaires qui sont finger in the nose pour une early bird comme moi mais parce que la perspective de piétiner deux heures sur place quand on a la bougeotte…. Heureusement en dehors du cronut les créations de DA sont toujours aussi yummy et aucune raison de s’en lasser puisqu’en dehors des best sellers la carte se renouvelle avec une fréquence qui tient tous les gourmands en alerte. Donc je me régale à chaque fois, je vous ai raconté ici mes excès! Il faut savoir qu’en plus de sa bakery de Soho qui a été la première ouverture de cet ex pâtissier du restaurant gastronomique de Daniel Boulud, et où se joue le folklore cronut, un autre spot a ouvert l’an dernier dans le west village, DA kitchen, avec des propositions un peu différentes et des desserts made to order. C’est aussi là que se tiennent de temps en temps, pour les happy few qui s’arrachent les réservations, des dessert diners par le chef himself. Alors pour se régaler on va chez DA bakery ou DA kitchen ? Quelle question ! Les deux bien sûr ! Mais qu’est-ce qu’on trouve dans l’une ou l’autre ? Petite revue au cas où, malheureux, vous étiez contraints de faire un choix exclusif. DA kitchen me semble être une option plus conceptuelle. La boutique est ouverte sur le labo de fabrication, et en guise d’espace de dégustation, pas de tables ni chaises mais des escaliers en bois à la manière d’un amphithéâtre de poche, des coussins, on s’installe, mais pas pour longtemps. Les propositions sont plus expérimentales, effaçant parfois les frontières entre sucré et salé, jouant beaucoup les associations aromatiques. On peut y prendre sont petit déjeuner avec un avocado toast revisité dans une brioche boule, des gaufres fourrées minute, une brioche feuilletée à la cannelle et frosting, un pain au chocolat redesigné comme un dessert à l’assiette (goûté ici). À midi des assiettes snacking salées sont également proposées, et à toute heure de la journée des gourmandises déjà prêtes ou préparées à la minute, comme la mousse au chocolat aérienne montée à la commande, que j’aime beaucoup, et dont j’ai trouvé la recette ici. Les beignets matcha et madeleines noisette à la coma de sont des signatures maison (pas – encore – succombé). Le millefeuille monté minute avait fait le buzz à l’ouverture ; il n’est plus proposé. Les pâtisseries individuelles sont d’une taille imposante, à peu près le double de celles proposées à la bakery, prix en conséquence. Avec des éphémères ludiques comme cette dernière création en forme de mouton, entouré de filtres photo couleurs comestibles, que l’on voit passer sur les comptes Instagram des foodies. Un lobster roll en association avec un chef japonais est également à l’affiche, l’idée est de toujours relancer la médiatisation et organiser des quantités limitées pour susciter l’hystérie. J’ai goûté la tarte chocolat lavande, à la saveur florale très prononcée, ganache peu sucrée mais étonnamment friable, presque sèche. Pas convaincue de la fraîcheur du produit. En revanche le cheesecake façon fontainebleau, un classique que j’apprécie d’autant plus qu’on ne le trouve que très rarement, et que je n’aime pas les cheesecake traditionnels (il faut dire que d’une part je n’aime pas le fromage et que par ailleurs la consistance dense et l’excès de sel du cream cheese me rebutent), m’a beaucoup plus. Léger et crémeux, nappé d’un miel à la truffe noire qui apporte une saveur détonnante. Ici comme à la bakery, en plus de la « collection permanente », les créations sont renouvelées chaque mois et la curiosité associée à la gourmandise vous régaleront à chaque séjour! À la bakery, outre les cronuts en rupture de stock dès 8h30 du matin si vous n’avez pas fait la queue avant l’ouverture de la boutique, on trouve de quoi petit déjeuner avec gourmandise avec le célèbre DKA (kouign amann) ou le bostock pistache que j’adore, ou autres viennoiseries. On peut s’installer sur les quelques tables à l’intérieur ou dans le très agréable patio extérieur, une verrière ou un petit jardin à ciel ouvert. Je préviens tout de même : est-ce du à la foule qui se presse à toute heure, qui n’est cependant pas une excuse, la boutique est vraiment cracra, ça colle de partout, les toilettes sont pleines de moisissures, beurk. Passons. J’ai déjà goûté nombre des créations, ici en version individuelle très mini mini. Cette fois ci une tartelette chocolat poivre rose et marmelade d’oranges toute mignonne et très réussie. Une mousse matcha (à la saveur pour une fois assez présente dans un entremets) fruit de la passion et chocolat blanc, équilibré assez subtil entre le terrien du matcha, l’acidulé passion et la rondeur du chocolat blanc. Conquise par le coton cheesecake, qui ressemble à une mousse de fromage blanc aérienne comme du coton, recouverte d’un nappage crème brûlée. Le bunny glace chocolat chantilly caramel et oreilles en cookies était une création ludique de Pâques sans grand intérêt. Je vous laisse saliver devant les photos…. Jusqu’à la prochaine fois!

Dominique Ansel Kitchen 137 seven av South Site web

Dominique Ansel Bakery 189 spring street soho  Site web

On commence par DA kitchen


  
  
  
  
 
  


  
  
Et la Bakery


  
  
  
  
  

Publicités

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s