Sugar rush #octobre2016 : Paris

En octobre à Paris, j’ai adoré la collection fetish hommage de Pierre Hermé, dont la « haute patisserie » m’enchante toujours. L’association poire marron était à l’honneur et ce sont des saveurs d’automne que j’aime beaucoup. Le chou (Pâte à choux, compote de poires, poires, crème Chantilly au marron, crème de marrons, sablé breton à la farine de châtaigne) est mon préféré de toutes les collections de choux de PH que j’ai pu goûter (voir ici nos chouchous). La tarte hommage était extra aussi (Pâte sablée, biscuit imbibé à la poire, purée de marrons, compote de poires, crème Chantilly au marron et éclats de marrons) et je n’ai pas résisté, encore une fois, à la tentation de déguster la tarte infiniment vanille que j’aime tant (Pâte sablée, biscuit imbibé au jus de vanille, ganache au chocolat blanc à la vanille, crème de mascarpone à la vanille). Début octobre, il y avait encore le bostock chocolat (parmi les bostocks que j’ai aimés) et le Victoria (dacquoise coco, ananas coriandre) frais et exotique comme un virgin colada! Et chez un autre pâtissier membre Relais Dessert, Sadaharu Aoki, j’ai goûté une forêt noire (ou plutôt verte) revisitée au matcha dont la saveur était très prononcée.

Deuxième série : découverte de la pâtisserie Yann Couvreur à qui j’ai consacré un billet coup de cœur, et son millefeuille de blé noir à la vanille (une de ses créations signature), le baba abricot coriandre qui figure désormais au panthéon de nos babas préférés, et le merveilleux waouw. Claire Damon, la pâtissière Relais Desserts de la boutique Des Gâteaux et du Pain ne me déçoit jamais, et j’ai aimé son chou de saison à la poire (décrit dans notre article sur nos choux préférés), le clair obscur à l’étonnante association fleur d’oranger café, douceur et force. Un peu moins aimé son bostock pas assez gourmand à mon goût (on le retrouve dans notre article consacré aux bostocks). Et très belle découverte du pâtissier Mickael Bartocetti qui œuvre au ShangriLa, son calisson était extra (financier amande et noisette, mousse orange, pâte et lait d’amande). 

Troisième série, plus chocolatée : la tarte chocolat Cyril Lignac, alerte coup de cœur avec un jeu de textures dingue et des saveurs de chocolat corsé qui ravit la chocolatomane que je suis (voir notre article sur les tartes au chocolat). Incontournable éclair au chocolat de La Maison du Chocolat, boutique sèvres, dégusté à l’ombre des arbres du square Boucicaut. On garde longtemps en bouche le crémeux corsé de Nicolas Cloiseau. Autre chocolatier que l’on aime beaucoup, JeanPaul Hevin, membre Relais Desserts aussi, traditionnelle meringue chocolat dans la nouvelle boutique toute rénovée de la rue St Honoré, et coup de cœur pour les macarons cocorico (parmi nos meilleurs macarons dégustés) à la ganache puissante et généreuse. Encore du chocolat avec la religieuse miss K de Michalak dans sa nouvelle boutique rue du vieux colombier, près de la place St Sulpice. Généreuse et stylée, un peu chère cependant (9€!!! Peut-être paye-t’on le packaging qui participe de l’identité du pâtissier star). Même remarque pour le prix du kosmik coco chocolat que j’ai bien aimé aussi mais trouvé très cher pour une mini portion, à la boutique du marais. Et enfin très déçue, comme souvent, par Dalloyau, ici sa polonaise revisitée en verrine ne m’a pas convaincue. Très sucrée, peu subtile. 

Dernière série avec les nouvelles créations de Claire Heitzler, décidément talentueuse, qui donne un bon coup de jeune à Ladurée avec le savoureux chocolat, le Mont Blanc aux agrumes (décrits plus précisément dans un article consacré à la cheffe), ou un St Ho décliné à la pistache (qui rejoint notre liste des St Ho croqués). Un french toast au Park Hyatt Vendôme (Relire un séjour précédent) pour un petit-déjeuner tout sucré. Bien caramélisé et arrosé de sirop d’érable. La tarte au chocolat de Benoit Castel à la pâtisserie Liberté ne m’a pas emballée : des pointes de crémeux déposées sur un sablé, c’est un peu trop minimaliste pour faire un dessert gourmand. Je préfère sa tarte à la crème, pour le bon goût de crème extra en deux versions (pâtissière et fouettée) plus que pour le fond de tarte pas exceptionnel. Quelques glaces pour finir? Une glace à Paris m’enchante toujours, les créations du MOF Emmanuel Ryon sont exceptionnelles, comme cette mirabelle rôtie en sorbet de saison, que j’ai associée au chocolat (obligatoire pour mes papilles!). Chocolat aussi et chantilly extra au salon de thé Sebastien Gaudard, dommage que les prix en consommation sur place soient élevés, pour un accueil en boutique toujours aussi désastreux (un peu amélioré cependant à l’étage au salon) et que la maison accepte de TRÈS mauvaise grâce la carte bleue. On est au 21ème siècle, non ? Je ne supporte pas ces commerçants qui font un forcing pour être payés en cash. En général je refuse et n’y remets plus les pieds. À un commerçant qui me répondait un jour « mais la CB, ça me fait des frais », j’ai répondu 1. Si vous vous faisiez braquer la caisse en fin de journée vous pourriez regretter les paiements en CB. 2. Je suis pour la transparence des comptes. 3. Je suis vraiment désolée si je vous ai occasionné des frais, moi qui pensais au contraire apporter ma contribution à votre chiffre d’affaires. Je ne reviendrai plus, promis, et plus jamais je ne vous créerai des frais. C’est pareil chez Berthillon qui n’accepte pas la CB dans son salon de dégustation. Mais leurs glaces sont toujours aussi bonnes (chocolat comme une ganache glacée, coco) et la chantilly divine. Je vous laisse, là j’ai piscine #OperationDetox 




Publicités

2 commentaires

  1. Testé le brunch de Sébastien Gaudard hier matin ! Les viennoiseries sont parmi les meilleures de Paris. J’ai bien payé avec une carte bleue et s’ils avaient émis une seule remarque je la leur aurai lancée direct dans la vitrine à pâtisseries. A noter que la MdC ne me pose aucun problème pour régler ma réglette de chocolat à 5 euros 70 quasi quotidiennement avec une CB (oui j’ai le souci de la traçabilité chez moi…comme chez eux).

    • On va suggérer à la MdC de faire des formules abonnement quotidien pour chocolatomanes! Et la polonaise Dalloyau : tu devrais leur faire goûter la tienne pour leur montrer comment on fait une bonne polonaise!!!! Toujours se méfier des verrines!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s