Thierry Court, pâtissier chocolatier « Créateur de Petits Bonheurs »

Créateur de petits bonheurs, c’est ainsi que Thierry Court, pâtissier, chocolatier et confiseur dans la capitale des Alpes, définit son activité. Les temps ne sont pas réjouissants et la gourmandise partagée semble bien être une valeur refuge. Et c’est bien la convivialité que cet artisan enthousiaste souhaite remettre au centre de sa démarche. Longtemps, il a proposé chaque jour dans ses boutiques des gâteaux individuels ou à partager, classiques ou plus créatifs. Mais finalement, pourquoi la pâtisserie procure-t’elle autant de joie et de réconfort? Sans doute parce que l’on a en mémoire les goûters d’enfance, les bonbons dévorés en douce, ou les desserts associés aux moments de partage : l’incontournable mousse au chocolat de la grand-mère après le poulet du dimanche, la tropezienne des vacances au bord de mer, la crêpe Suzette après une journée de ski. En fait, la gourmandise c’est d’abord un rendez-vous, et certainement pas un gâteau acheté à la va-vite par politesse pour le dessert d’un dîner. Alors Thierry Court a voulu recréer ces moments d’exception, qu’on attend et qu’on partage. Chaque week-end il propose un gâteau, un classique de la pâtisserie, que tout le monde aimera, et qui sera partagé entre gourmands. C’est un gâteau « au mètre », à l’ardoise du vendredi au samedi. On choisit sa longueur, et à la maison on découpera des parts, égales… ou pas! Mais convivialité ne signifie pas, pour Thierry Court, banalité ! Pas de sophistication mais une exigence de qualité artisanale, et une créativité pour des compositions encore plus gourmandes et généreuses, et jolies à présenter. Les classiques sont revisités pour être meilleurs encore! J’ai encore le souvenir d’une tarte au chocolat complètement dingue qui a immédiatement trouvé sa place sur le podium de mes préférées, avec sa base pâte sablée fraîche et friable, bien beurrée, recouverte de crème d’amandes pour encore plus de gourmandise, et de différentes textures de grands crus bien corsés ! Il y a eu un baba d’anthologie, deux textures de baba cube léger ou boule plus dense, crémeux passion, chantilly vanillée veloutée et base sablée pralinée (dans mon top des babas aussi!) Il y a eu des Paris-Brest, profiteroles et religieuses, autant de choux tous plus dodus les uns que les autres, et toujours ultra généreux. En hiver, on s’est régalés de tartes Mont-Blanc et crêpes Suzette fourrées au crémeux grand-marnier montées sur une base de tarte. Il y a eu un millefeuille vanille, un millefeuille chocolat, une tarte choco-passion-caramel, une bourdaloue, une pavlova, un cheesecake, un tiramisu, une forêt noire, une tarte aux noix, une au citron… on attend avec impatience ces rendez-vous du we, et on se demande bien comment Le chef va apporter sa touche gourmande créatrice à ces emblèmes de la pâtisserie ! Et, bien sûr, en dehors de l’ardoise du week-end, on peut commander ses gâteaux, tous ces classiques revisités sont disponibles à tout moment, en version individuelle ou à partager : il suffit de passer commande un à deux jours avant. Au moins, la fraîcheur est garantie. J’aime bien l’idée : pour moi, c’est une vraie relation artisanale. Et ceci pour des prix doux à faire pâlir les parisiens : 4€ la part (une bonne part généreuse) pour la pâtisserie au mètre du we.

Et pour les gourmandises sur le pouce, la boutique est un vrai temple de bonheurs dédié aux goûters d’enfance. Vous aussi vous avez englouti des snickers, des petits écoliers, des pims, des mikado et des haribo ? Thierry Court les a tous recréés en version artisanale haut de gamme, avec de bons ingrédients. J’adore la barre be-coco, le bounty d’artisan confiseur. Et les pims : yuzu gingembre hibiscus… avouez, même en douce, après les avoir goûtés, plus jamais vous n’ouvrirez un paquet acheté honteusement au supermarché. Même chose pour les fraises, les guimauves et autres bonbons colorés qu’on préfère en version artisanale.

Thierry Court est aussi un chocolatier exigeant – distingué par le Club des Croqueurs de Chocolat – qui développe sa gamme de tablettes : noirs différentes pures origines ou créations originales comme chocolat au lait et pomme et beaucoup d’autres encore. Et pour les chocolats bouchées, j’ai eu Le bonheur de retrouver une des créations qui m’ont régalées enfant : Le Stendhal, élaboré par un groupe de chocolatiers de la région en hommage à l’écrivain. Ganache noire et griotte. Mais j’ai surtout un énorme coup de cœur pour les créations demi-sphères en jolis assemblés de couleurs et de saveurs. La forêt noire était vraiment une expérience gustative intense : en une bouchée se développent successivement tous les arômes d’un gâteau. J’ai goûté et adoré la ganache caramel rhum / croustillant coco, le ganache gingembre kombawa et gelée citron vert, ou Le praline amandes courge confit orange sanguine.

La spécialité de la maison est la grenoisine, une brioche aux noix de Grenoble caramélisées, qui est paraît-il extra. Je ne l’ai pas goûtée, les noix et moi, on n’est pas copines. Mais pour avoir succombé à des panettones tout chauds sortis du four en hiver, je recommande les yeux fermés cette brioche grenoisine aux amateurs de noix.

Et ce n’est pas tout : les macarons aux saveurs de saison originales sont toujours de toute fraîcheur et agréablement parfumés. Mes préférés sont le bounty, le marron-baileys et… le chocolat bien sûr ! On ne se refait pas!

Allez je rajoute encore les pâtes à tartiner maison, aux différentes compositions originales, les glaces maison aussi : j’avais bien prévenu, on entre dans un temple de la gourmandise. Et pour celles et ceux qui voudraient mettre la main à la pâte, des cours de pâtisserie thématique sont organisés régulièrement.

Et la gourmandise, elle se partage, et si Thierry Court est bien un créateur de petits bonheurs, il est entouré d’une joyeuse équipe de « Marmottes », mais oui vous savez, ces marmottes espiègles qui emballent le chocolat! En boutique, un accueil chaleureux et enthousiaste, qui sait transmettre de la joie et se faire complice de la gourmandise à laquelle on succombera sans culpabilité !

Pour les parisiens, Thierry Court sera présent cette année au rendez-vous Taste of Paris du 18 au 21 mai au Grand Palais.

Thierry Court, boutique rue de la Poste, Grenoble Site Web



Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s