Clover Saint Germain des Prés

Clover St Germain, l’adresse bistronomique de Elodie et Jean-Francois Piège, on a beaucoup aimé à l’ouverture il y a deux ans (déjà), on a soufflé la première bougie avec joie, et aujourd’hui on se régale toujours autant, les assiettes sont jolies et soignées, la cuisine pleine de saveurs. Le souci du détail dans la déco, l’accueil bienveillant et chaleureux de Kim et Pierre : une maison où l’on se sent toujours aussi bien. Alors que dire de plus?  que l’on trouve quelques uns de ces détails délicats qui font le charme de Clover au tout nouveau shop juste à côté : on peut se régaler des irrésistibles cookies servis tout chauds avec le café, on peut trouver les magnifiques céramiques Jars sur mesure, des produits sélectionnés par Elodie, des bonnes choses à manger chez soi et des sandwichs tellement simples qu’ils se contentent du meilleur pain beurre et jambon tranché minute. 

Cet hiver à la carte on a eu un coup de cœur pour le foie gras poêlé condiment clémentine. Les ravioles de homard sont un vrai voyage de parfums. La tarte tatin sorbet Granny Smith est généreuse, gourmande, chaud sucré et frais acidulé associés. 

Printemps 2017, retour, une nouvelle carte avec du magret de canard aux épices à cuire sur le pavé parisien, un velouté de petits pois, pain perdu et haddock fumé, une composition que j’ai beaucoup appréciée avec des saveurs végétales de saison, la douceur moelleuse du pain perdu crémeux et l’intensité du poisson fumé. Les ravioles de homard et jeunes poireaux sont toujours à la carte. Le lieu jaune de ligne est accompagné de pommes de terre de Noirmoutier, morilles et jus d’ail des ours. Un étonnant vacherin à l’ananas et sorbet épicéa pour terminer, et toujours le cookie irrésistible !

Et au mois de juin 2017, l’entrée velouté printanier pain perdu haddock fumé qui m’enchante toujours autant, un plat qui fait son entrée au menu : quasi de veau, artichauts et fevettes, avec la viande en deux pièces / deux cuissons, crousti-caramélisée pour l’une, incroyablement fondante pour l’autre. Je me suis régalée. Et pour finir un dessert de saison toujours aussi étonnant : fraises rhubarbe, crémeux et cake à l’huile d’olive dont la saveur bien présente s’équilibre très bien avec des fraises très parfumée et l’acidulé de la rhubarbe. 

Bonheur 🍀Clover, 5 rue Peronnet Paris 7 Site web

  

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s