Breakfasts in NYC #spring2018

Nouveau round de breakfasts saison spring 2018 : gastronomiques, trendy, sur le pouce, des classiques rituels et des nouvelles découvertes.

Parmi les nouveaux spots : Westbourne (quartier NYU – Village), un vrai coup de cœur, design contemporain chaleureux, tables communes, esprit côte ouest et produits excellents : babkas et rugelachs que j’ai classés best in town, malibu buckwheat waffle blueberry compote vraiment extra (la farine de sarrasin donne plus de croustillant et une saveur torréfiée agréable), avec un matcha (1,2,3,4). Dans la même sullivan street mais au sud de Houston cette fois, Banter est un nouveau spot qui concocte pour l’option sucrée du breakfast un french toast au Nutella decadent (5). Parmi les adresses trendy récemment ouvertes, La Mercerie propose des petits dej à l’esthétique sublime pour commencer la journée par un éloge de la beauté. Brioche douce à la fleur d’oranger à tremper dans un bol de crème anglaise (6) (Notre revue de la Mercerie ici). Les bananas pancakes au 35e étage du Mandarin Oriental, un rituel toujours aussi gargantuesque (7). Le french toast gastronomique servi dans l’hôtel où nous séjournons à NYC (Park Hyatt) est cette saison servi avec des kakis et une compotée de dattes (8). Celui du Crosby Street hôtel est réalisé à partir de tranches de challah aux raisins et il est toujours aussi réconfortant (9).

Une toute nouvelle adresse, iconoclaste coffee shop/cantine/gastro selon l’heure de la journée, le minuscule japonais Davelle dans le lower east side sert des breakfasts boards en deux versions sucrée ou salée. Pour la première c’est un toast de pain de mie japonais beurré et sucré accompagné d’œuf dur et de mashed potatoes, avec un matcha latte (10,11). Toujours aussi trendy les Two Hands : à Tribeca sont servis des hotcakes (pancakes japonais ultra moelleux) à la ricotta (12,13) ; à celui de Mott St on ne se lasse pas du banana bread toasté et tartiné de mascarpone espresso et petites graines de kasha crunchy caramélisées, avec un turmeric chai latte (14,15). De Maria est un spot ultra instagrammable et buzzy mais je n’ai pas été emballée par le banana bread (et sobacha en place du thé) ni par l’accueil (16,17). L’épicerie Boulud du lyonnais Daniel Boulud propose des viennoiseries extra d’une qualité et d’une créativité indéniables, réalisées par le talentueux pâtissier Francois Brunet. Ne jamais manquer les séries limitées comme ce pain au chocolat au feuilletage chocolat, fourré de chocolat Valrhona noir ainsi que de pépites de dulcey : une pure folie (18) !

Meyers Bageri, la bakery de Claus Meyer (cofondateur de Noma Copenhague) dans le Great Northern Food Hall de Grand Central Station, nous en avons parlé plus longuement ici, nous régale toujours de son kanelbullar qui est 2eme dans mon classement perso, après celui du Kitchen Café à Lyon, et j’ai aussi goûté le spandauer à la vanille qui était extra, avec un feuilletage très réussi (19,20,21). Entre autres folies, les sticky buns de Melissa Weller sont totalement high level! Je les avais adorés chez Roberta’s, où cette boulangère talentueuse avait initialement créé l’offre bakery, et depuis elle s’est installée aux cuisines de Sadelle’s : les bagels sont extra et que dire du french toast frit (oui!) servi au breakfast qui nous avait enchantés l’an dernier. Donc plus besoin d’aller chez Roberta à Brooklyn : on se délecte des sticky buns de Melissa chez Sadelle’s soho (22). Dans la famille Rose, on aime les breakfasts de la Mercerie by Marie Aude mais aussi ce clafoutis d’anthologie servi dans son poêlon au petit-déjeuner chez Daniel dans son restaurant le Coucou. Un must eat ! (23). À Brooklyn une bakery dans son jus, mérite le détour pour les challah, babkas et rugelachs : Oneg bakery. Ici les rugelachs (24), mais c’est surtout la babka, compacte comme une sculpture de Cesar, qui fait le buzz. Chez City Bakery le baker’s muffin est un hybride assez dingue entre le bread pudding et le muffin. La texture est complexe, crémeuse à l’intérieur et moelleux puis crunchy en allant vers l’extérieur (25). Et on termine par une nouvelle pâtisserie : Supermoon, qui suscite un engouement presque hystérique, autant dire que j’étais partie avec un a priori plutôt négatif mais j’ai succombé au croissant banana split et au muffin pavlova passion (26 et 27), hybrides ultra gourmands et en fait très sophistiqués et subtils. Big crush pour Supermoon Bakehouse !

Publicités

Un commentaire

  1. […] 19. La plus hype au coffee shop et cantine trendy Two Hands : style japonais très fluffy et épais, servis avec ricotta battue. Seulement au Two Hands Tribeca. (Elles ne sont pas proposées au Two Hands mott street, mais ce n’est pas grave car leur banana bread tartiné de mascarpone café est à tomber, nous l’avons gouté ici et là. […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s