Erh Restaurant 1* Paris

Erh, ce n’est pas une interjection : c’est l’acronyme de Eau, Riz, Hommes. Et c’est le nom d’un restaurant parisien tout juste étoilé en 2019 qui se trouve à l’arrière d’une boutique de saké et produits japonais rue Tiquetonne. Au fond d’un couloir on découvre une belle salle lumineuse sous une verrière, au design contemporain et épuré, et un long comptoir-cuisine ouverte où officie le chef Keita Kitamura. Un parcours de cuisine contemporaine créative voire expérimentale puisque ce chef a travaillé chez Pierre Gagnaire et comme second au restaurant Narisawa à Tokyo (classé dans les world 50 best, pour une cuisine d’auteur très singulière, locavore et respectueuse de l’environnement).

L’accueil est bienveillant, petit mot personnalisé sur la table réservée, service jeune, à la fois professionnel et enthousiaste, délivrant de bons conseils face à un choix difficile tant les propositions sont alléchantes. Le midi, sans doute un des meilleurs deals de la capitale : entrée plat dessert au choix dans une carte à trois propositions par service. On peut choisir une autre formule en 5 plats ou, le soir, la séquence dégustation du chef.

L’entrée est vive et pleine de fraîcheur : il s’agit d’un tartare de barbue au citron meyer, légumes, aux saveurs qui déclinent une variation d’acidulés avec des plantes aromatiques associées en un équilibre subtil, funambulesque. Le choix du plat a été encouragé par un serveur que je remercie : cette joue de bœuf m’a laissé un souvenir gustatif incroyable (alors que les mijotés ne sont pas mon style de cuisine de prédilection) : longue longue cuisson qui l’a rendue fondante à manger à la petite cuillère et concentrée d’une saveur puissante que la sauce vin et miel enrobe en corsant davantage le goût. Gnocchis et oignons pour accompagner cette belle et généreuse assiette. Le dessert permet de finir en fraîcheur : c’est une pina colada en textures, ananas frais, mousse coco, granité de rhum-menthe, c’est léger et contrasté, créant un mouvement gustatif très agréable. Petites mignardises pour terminer et un véritable coup de cœur pour cette table qui a bien mérité de briller d’une étoile.

Et parmi les nouveaux 1* 2019 à Paris, ceux que l’on a eu l’occasion de découvrir et apprécier : Yoshinori, Louis de Stephane Pitré, Frenchie, La Poule au Pot, Automne.

Erh restaurant, rue Tiquetonne Paris 2 Site web

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s