Chocolats chauds parisiens

C’est de saison, et voici nos préférés ! (De gauche à droite et de haut en bas)

1 et 2 : le chocolat chaud de Jacques Genin est divin, nous lui avions consacré un article. La chef le prépare avec ses bonbons de chocolat fondus dans le lait et le sert avec une chantilly divine. Mais… cette saison, à ma grande déception, JG a fermé le salon de dégustation de sa boutique donc fini le plaisir d’aller se réchauffer… ceci est un appel : pour le retour du meilleur chocolat chaud de Paris !

3 et 4 Le chocolat chaud du Meurice est préparé avec soin, avec le chocolat de la manufacture Alain Ducasse. Et ce que j’apprécie c’est qu’il est bien épais, onctueux, à l’eau, et on peut l’allonger à convenance avec de l’eau chaude ou du lait chaud, et le chocolat est d’une telle qualité que je l’aime bien corsé, simplement à l’eau.

5. Le chocolat chaud du Café Pouchkine est voluptueux et servi avec une chantilly veloutée.

6. Le chocolat chaud de Plaq est un coup de cœur : nouvelle manufacture bean to bar (si rare), où accueil et conseils sont prodigués par le couple de passionnés à l’origine du projet. On peut le demander à l’eau (ma préférence pour les grands crus) ou au lait, et le topping chantilly infusée à la fève de cacao est vraiment subtil. On ne passe pas à côté de leur délicieuse babka maison !

7. Le chocolat Pierre Hermé servi dans ses cafés, préparé par des barista. 8. Le chocolat chaud réconfortant de La Chocolaterie Cyril Lignac. 9. Le chocolat de Kabane préparé avec une petite tablette entière de chocolat grand cru bio : on choisit son origine (ici Pérou 70%) avec un descriptif des notes aussi précis que celui de leurs cafés de spécialité. Il est mousseux à souhait ! 10. Le chocolat chaud du café Alain Ducasse, grand cru de cacao, velouté et mousseux, servi avec une douceur pour un prix modique (5€). 11. L’étonnant chocolat chaud à la japonaise, c’est à dire infusé au sobacha et j’adore cette association des notes du chocolat et du sarrasin grillé, à la pâtisserie japonaise Tomo, que l’on peut siroter avec des dorayaki minute. 12. Le chocolat chaud de bistrot, les Deux Magots, parce que c’est Paris !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s